Accueil > Actu Auto > Une nouvelle Toyota à l'energie renouvelable
Les actualités auto

Une nouvelle Toyota à l'energie renouvelable

Après le Japon et la Californie, Toyota commercialise dans certains pays d’Europe (tels que l’Allemagne, le Danemark, la Belgique et la Grande-Bretagne) une berline à pile à combustible*.

La Toyota Mirai produit sa propre électricité grâce à l’hydrogène. A la place du moteur, les ingénieurs ont installé une pile à combustible et un moteur électrique et à la place du réservoir d’essence ou de gasoil, ils ont placé un réservoir d’hydrogène.

ToyotaToyota mirai moteur électrique

L’avantage majeur et non négligeable de cette installation est que cela ne rejette que de l’eau et non des gaz ! L’oxygène de l’air passant dans le système va se combiner à l’hydrogène et générer de l’électricité afin de faire avancer le véhicule. Le moteur électrique ne prendra le relais uniquement s’il n’y a plus d’hydrogène.

Pour ceux que cela inquiète, l’hydrogène n’est pas plus dangereux que tous les autres carburants que l’on met dans un véhicule car celui-ci est l’élément le plus léger que l’on puisse trouver sur  la planète et s’évapore très vite. De plus, si un problème se déclenche ou si fuite il y a, les ingénieurs ont prévu une multitude de valves de sécurité qui permet de couper le système.

Pour la réalisation, deux défis se sont présentés à eux

Réussir à intégrer deux réservoirs à hydrogène au sein d’un véhicule
Miniaturiser les éléments de la pile à combustible pour pouvoir l’installer sous le plancher du coffre et sous la banquette arrière

La Toyota Mirai a une autonomie de 500 km une fois que vous êtes passé faire le plein de 5kg d’hydrogène ! Rassurez-vous, le plein est assez rapide : entre 2 et 4 min. Elle a le même comportement qu’un véhicule électrique mais débarrassé des problèmes d’autonomie et des contraintes de recharges. C’est un véhicule qui garde la même accélération et la puissance qu’un moteur électrique.

Mais il reste encore des efforts à faire et deux challenges à relever pour le développement de la Toyota Mirai :

  1. Continuer à réduire le coût de cette technologie (durant les 10 dernières années, les coûts de la production ont été divisés par 20)
  2. Trouver une manière de produire de l’hydrogène de manière écologique

En conclusion, c’est une énorme avancée automobile qui a un rôle considérable sur l’écologie. Il faudra attendre un peu avant de voir arriver la Toyota Mirai en France car il n’y a pas assez de station de recharge (pour le moment une seule à Paris et une à St Laud). Pour les convaincus, préparez votre portefeuille car elle s’affiche (avec le bonus écologique déduit) à partir de 72 000€.

*La pile à combustible (PAC) est un dispositif électrochimique qui transforme directement en électricité l’énergie contenue dans la molécule d’hydrogène.