Accueil > Actu Auto > Un premier radar de stop rentre en service en France
Les actualités auto

Un premier radar de stop rentre en service en France

Un premier dispositif a été mis en place à Yerres pour repérer les automobilistes ne respectant pas le stop. Mais comment cela fonctionne-t-il et est-ce vraiment légal ?

 

 

Comment fonctionne le radar de stop ?

Même si l'on parle un peu partout de radar de stop, il s'agit en en réalité d'une caméra puisqu'il n'est pas question ici de réprimander un automobiliste en excès de vitesse. C'est à Yerres, dans l'Essonne, qu'a été installé ce dispositif en février dernier. Car les automobilistes ne respectant pas l'arrêt obligatoire à un stop sont légion et les accidents engendrés sont nombreux. Ici, le concept est simple puisqu'une caméra a été placée au niveau du stop et que celle-ci est reliée aux locaux de la police municipale. Si une automobile ne s'arrête pas au stop, un policier pourra verbaliser le conducteur en lui faisant parvenir par courrier, quelques jours plus tard, sa contravention (135 euros d'amende et un retrait de 4 points). Ce système est particulièrement efficace puisque dès la première matinée, 500 automobilistes avaient enfreint les règles.

Le radar de stop, un dispositif légal ?

Dans l'absolu, rien n'empêche une commune de placer un tel dispositif pour assurer la sécurité des usagers de la route. Pourtant, celui qui a été installé à Yerres semble aujourd'hui illégal. De fait, cela requiert une autorisation préfectorale or, visiblement, la ville n'en aurait pas fait la demande. On pourrait ainsi penser que le conducteur d'une voiture incriminée pourrait contester sa contravention. Or, selon une avocate, cette contravention ne fait pas état de la manière dont l'infraction a été constatée, difficile donc d'obtenir gain de cause.

Le premier radar de stop, s'il n'est pas encore légal (ce qui devrait être rectifié au plus vite) donne des résultats excellents et va certainement très rapidement inspirer d'autres communes désireuses d'assurer plus de sécurité aux automobilistes et autres usagers de la route.