Accueil > Actu Auto > Pourquoi les Anglais roulent-ils à gauche ?
Les actualités auto

Pourquoi les Anglais roulent-ils à gauche ?

Quand on se demande pourquoi les anglais roulent à gauche, on devrait plutôt se demander pourquoi nous roulons à droite

Nous jugeons facilement les anglais, de ne jamais faire comme les autres. Mais lorsque nous nous sommes intéressés à l’histoire du sens de conduite, on s’aperçoit vite, que nos chers voisins anglo-saxons n’ont fait que, de pérenniser la coutume.

Il faut remonter à l’Antiquité  pour constater que déjà les hommes se croisaient sur leur droite. La raison : la plupart des êtres humains étant droitiers, nos ancêtres portaient leur épée sur la jambe gauche pour la dégainer plus aisément. Lorsque le cheval devint un moyen de locomotion pour les nobles et les hommes d’armes, l’usage de la circulation à gauche perdura pour la même raison. Ainsi, lorsque deux chevaliers se croisaient, leurs épées ne pouvaient pas se toucher car sinon cela aurait été signe d’affront.

Mais il ne faut pas oublier que jusqu’au 18ème siècle, la circulation n’était pas réglementée. C’est à cette époque, en Europe, qu’apparut le « Conestoga » (petit chariot bâché, à grandes roues, venu tout droit de la Vallée de Pennsylvanie). Celui-ci se dirigeait par un cocher assis sur le cheval de gauche de la paire : il pouvait donc maîtriser son attelage de la droite avec son fouet. Il en résulta que ces chariots roulaient le plus souvent à droite car il était plus facile de contrôler les chevaux lors d’un croisement, contrairement aux cavaliers.

En 1972, l’État de Pennsylvanie officialisa cette conduite à droite des pistes. Mais de l’autre côté de l’atlantique, c’était sans compter sur notre cher Empereur Napoléon. Notre grand stratège savait que, lors des batailles, la tradition imposait que les combats commencent par le flanc gauche de la cavalerie. Il décida alors d’entraîner ses hommes à attaquer par la droite, pour l’effet de surprise. Le résultat en fut gagnant notamment contre les Autrichiens. Régnant en maître de l’Europe, il imposa alors à tous, la circulation à droite sur les « routes nationales ». A tous, sauf… aux anglais invaincus.

L’arrivée de l’automobile va affirmer cette distinction entre les pays sous influence britannique. Pourtant la conduite à droite va être justifiée par le fait que les premiers véhicules avaient le frein à main à l’extérieur de la carrosserie, à main droite. Lorsque le frein à main se déplaça au centre de l’auto, le volant passa à gauche afin de permettre au conducteur de continuer à utiliser le frein à main de la main droite. De cette conduite, le conducteur est beaucoup plus à l’aise pour anticiper les véhicules venant en sens inverse.

En bleu: conduite à gauche

En rouge: conduite à droite

Pour conclure et rester sur une note d’humour, sachez qu’il existe à Londres, une seule rue qui oblige les automobilistes à rouler droite, « Savoy Court ». Cette rue privée qui mène au mythique  « Savoy Hotel », se prend par la droite car les cochers avaient l’habitude de la prendre dans ce sens pour éviter d’avoir à descendre pour ouvrir la porte à leur passager…

Les Britanniques aimeraient-ils « ne pas faire comme tout le monde » ?