Accueil > Actu Auto > Faut- il proscrire diesel ?
Les actualités auto

Faut- il proscrire diesel ?

Il faut revenir à la base et se demander d’où vient l’engouement du gazole. Les raisons du succès du moteur Diesel dans l'automobile, au-delà d'avantages fiscaux qui relevaient de choix politiques et non techniques, tenaient essentiellement à son rendement supérieur à celui du moteur à essence.

Aujourd’hui, ces moteurs sont devenus les ennemis à abattre car ils nuisent à la santé, à l’environnement mais aussi aux budgets de l’Etat (car le gazole est moins taxé que l’essence) et même aux emplois de nos raffineries.

Diesel

Comme vous avez pu l’entendre dernièrement aux journaux télévisés, certaines villes comme Paris, veulent réduire leur nombre. L’Etat élabora alors des pistes différentes, comme une prime pour changer de voiture ou bien infliger une hausse de la fiscalité. Mais il faut se rendre à l’évidence, cela ne va pas être chose facile puisque 60% des automobilistes roulent en diesel (et pourtant il faut savoir qu’il est plus onéreux à produire que l’essence et a donc un impact sur notre balance commerciale). Cependant, l’Etat cherche à être plus précis afin de réduire le nombre de ces « bêtes noires » en visant essentiellement les véhicules diesel les plus anciens (-12 ans). Il s’est donc focaliser uniquement sur le CO2 pour accorder ou non un bonus écolo mais une nouvelle erreur naît et favorisé l’achat des voitures diesels (En diminuant sa consommation de carburant, le CO2 baisse également). Lancé en janvier 2008, le très couteux bonus-malus écologique est le meilleur exemple. Avec ses niveaux de CO2 plus faibles, le gazole s’est vu à nouveau avantagé à l’achat.

En conclusion, il ne faut pas bannir le diesel mais choisir le moyen de locomotion le plus adapté à vos besoins diesel ou pas mais avec filtre à particule et renouveler son véhicule afin de ne pas tomber sur des modèles très polluant et penser aux alternatives, tel que les voitures hybrides, électriques, …Donc n’hésitez pas demander des explications à votre conseiller commercial.